11 mai 2010

DIDIER REYNDERS : LA TOUR DE CONTROLE

Didier Reynders est tout entier dans le contrôle de lui-même. Très peu de place à l’émotionnel. Il présente une forte tendance à la rationalisation et semble réglé par une espèce de métronome interne qui peut donner de son intelligence analytique une impression de froideur ou de distance arrogante.


Gestuelle
Tête souvent penchée vers la droite (pose rationnelle et analytique) ou en mouvement pour souligner et renforcer ses effets. Ses mains travaillent souvent à l’unisson de sa tête par de constants rappels gestuels de ce qu’il affirme et ceci avec une propension aux mouvements rapides, souvent de haut en bas (j’affirme, j’impose).


Ses doigts cherchent la précision, il aime pointer les arguments.


Mains gauche et droite fonctionnent tantôt en alternance (je garde le contrôle), tantôt en balayage (je garde une vision d’ensemble, je ne veux rien laisser au hasard) ou en réunissant les doigts des deux mains (je globalise), avec une accentuation de la rationalisation par l’usage majoritaire de la main droite.

Mimiques

Didier Reynders affiche des sourires brefs, comme s’il se défiait de ses sentiments. Ses yeux sont très fixes, comme pointés sur l’objectif à atteindre.

Le mouvement de sa bouche (lèvre inférieure en « corniche ») appuie encore cette distance qui peut apparaître comme de la méfiance, voire du mépris. Impression similaire lorsqu'il regard par dessus ses lunettes.

Posture
En débat, recours fréquent à des postures de désapprobation (pincement des lèvres, mouvements de tête de dénégation, mains posées à moitié sur la bouche – je contrôle ma parole – et à moitié sur le menton – car ça me laisse perplexe - et brefs sourires carnassiers (dents dehors).

En meeting ou en rencontre avec le public, posture droite « monobloc », avec préhension du lutrin par les deux mains (je maintiens) et pouce et index reliés (je fais le point), brefs mouvements d’un pied sur l’autre (ours au combat), peu d’attitudes penchées (aller vers les autres)



Eléments visuels :
Rarement sans cravate, couleurs neutres (surtout le gris), coupes classiques, chevelure stricte sans recherche, Didier Reynders soigne sa présentation de PDG sans ostentation.





Sources :
http://www.youtube.com/watch?v=J79zlmdxyeY
http://trends.rnews.be/fr/economie/reportages-video/l-interview-video-de-didier-reynders-par-canal-z/video-1194710509941.htm

Aucun commentaire:

Publier un commentaire